Appuyez-nous !

Nous vous invitons à consulter le document : Dépôt de la Demande officielle de moratoire et à la reconnaissance d’arrondissement historique . Un texte explicatif est aussi disponible sous le titre de : « Côte du Passage: Dérive de la ville » dans l’onglet « Articles ».

Pour nous appuyer, vous pouvez imprimer ce logo (en cliquant dessus) et ensuite vous pourrez l’afficher dans votre fenêtre.

Nous vous invitons à visiter le site régulièrement (le nombre de visiteurs est un appui en soi) et parlez de ce dossier autour de vous afin que le  plus grand nombre de personnes soient au courant de ce qui se passe réellement dans le Vieux-Lévis. Invitez vos amis à prendre connaissance du site cqvl.org. Vous pouvez aussi écrire un commentaire d’appui directement dans les encadrés à cet effet ou en cliquant sur « laisser un commentaire » sous les articles.  

Si vous aimeriez en plus publier un article sur notre blog qui soit relié aux sujets traités, faites-le parvenir à infocqvl@gmail.com.

Si vous êtes en accord avec nos démarches, manifestez-vous et faites-nous part de vos suggestions ! Ce blogue est démocratique et ouvert à tous ! infocqvl@gmail.com.

Publicités

18 commentaires pour Appuyez-nous !

  1. Je n’habite pas Lévis, mais mes grand-parents y habitaient et la maison Audette sur le plus beau site de Lévis mérite d’être consrevée. Je suis un descendant éloigné des familles Fraser et Audette, c’est pourquoi je suis contre la démolition de cette maison qui fait partie de notre patrimoine. Le Vieux-Lévis mérite d’être conservé. On l’a trop souvent meprisé au détriment des nouveaux developpements, surtout les centres commerciaux.

  2. Thomas Cinq-Mars dit :

    Je vous invite à à déposer une pétition à l’Assemblée nationale (http://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/lancer-petition.html) via votre député, ou essayez directement avec la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, elle qui a dépoussiéré la Loi sur le patrimoine culturel cet automne. Les membres du conseil des ministres acceptent rarement de présenter des pétitions, mais, croyez-moi, ça arrive. Et avec les rumeurs d’élections prochaines qui flottent depuis quelques semaines, tous les députés seront bientôt à la recherche d’exposure. Alors, si ce n’est pas votre député, si ce n’est pas la ministre, ça peut être n’importe quel député à l’exception du président de l’Assemblée.

    Bonne chance dans vos démarches, vous avez tout mon appui.

  3. Je suis citoyen de Québec mais je ne compte plus les balades et les moments passés dans la belle ville de Lévis, sa côté du passage, la fameuse rue Bégin. J’y amène amis-touristes et enfants aussitôt que c’est possible. Ce qui fait la beauté de ces rues est notamment ses bâtiments anciens et remplis d’histoires (et d’Histoire).

    Rénover, rajeunir, améliorer, d’accord mais il faut respecter des règles de base qui vont dans le sens commun et qui respecte l’historique des bâtiments.

    Ne lâchez pas! C’est l’histoire et les mémoires que vous protégez.

    Frédéric Blanchet

  4. Lilas Lamontagne dit :

    J’habite sur la Côte-Nord et je suis passée il y a une semaine en face de ce bâtiment, le 35-37 Côte du Passage… J’ai vraiment eu l’impression d’une mise en scène de délabrement avec un moustiquaire déchiré, des fenêtres entrebaillées comme pour laisser entrer les intempéries, une fenêtre cassée si je me souviens bien. Ça frisait plus que légèrement le ridicule…

  5. Christin Belley dit :

    Question à mes élus

    Hier soir, j’étais à la rencontre donnée par la ville de Lévis à l’ancien hôtel de ville, rencontre à l’attention des organismes du milieu qui s’interrogent sur ce qu’il est en train d’advenir de notre patrimoine bâti. À cette occasion, les conseillers municipaux et intervenants présents nous ont dressé un portrait de la politique de la ville en ce qui concerne la protection du patrimoine et nous ont présenté les différents programmes, réglementations et outils disponibles.

    Qu’il s’agisse de PIIA, de PRIG, d’entente avec le MCCCF, de PARL, de programmes d’aide à la rénovation, d’aide à la restauration, notre municipalité foisonne de mesures de protection de notre patrimoine. Tous ces programmes sont largement documentés et ces documents sont accessibles à toute personne qui souhaiterait les consulter.

    Si je n’avais pas été résidente de Lévis ou si je n’avais jamais eu l’occasion de parcourir ses rues, je serais sortie de cette réunion en me disant : bravo! que voilà une municipalité qui prends soin de son patrimoine! J’en serais sortie rassurée et avec la certitude qu’à Lévis, on protège avec soin les vieilles demeures, témoins et complices de notre passé (ce qui est un fait, surtout en ce qui concerne le patrimoine institutionnel). J’aurais eu l’assurance qu’à Lévis il n’y a pas lieu de s’inquiéter, on ne permettra jamais à des compagnies à numéro d’acheter en lot des maisons d’intérêt patrimonial dans le but de les démolir pour construire des blocs à condos. Et j’aurais aussi la certitude que lors de ma première ballade à pied dans ses rues, j’y découvrirais le charme bien entretenu des vieux quartiers dont on sait, en les voyant, qu’ils sont profondément aimés par leurs habitants et qu’ils le leur rendent bien.

    Mais manque de bol, j’habite à Lévis.

    Voici donc ma question. Quelqu’un, parmi mes élus, peut-il m’expliquer cette indécente disparité qu’il existe entre ce qui est écrit dans les documents officiels ou dit à voix haute dans les réunions puis, ensuite, dans la vraie vie, sur le terrain, dans les rues du quartier où je vis? Parce que là, vraiment, j’ai vraiment l’impression qu’on me prend pour une conne.

    Une résidente de la rue St-Laurent
    Christine Belley

  6. Christin Belley dit :

    Lévis 8 décembre 2011

    Lettre d’une citoyenne de Lévis à la mairesse Roy-Marinelli et à son équipe.

    Depuis ces derniers temps, Lévis fait l’objet d’un développement commercial et résidentiel dynamique auquel l’administration Roy-Marinelli contribue pour une large part et c’est tant mieux. Personne n’est contre le progrès. Par contre, beaucoup de citoyens, même s’ils saluent positivement ce développement, ressentent en même temps un malaise croissant face à la tournure que prend ce progrès, surtout dans le Vieux-Lévis.

    Et c’est compréhensible. Parce qu’au fond d’eux-mêmes, quelque chose sait que progrès sans racines n’est pas progrès. Que ce n’est que représentation, coquille vide, image, trompe-l’oeil, décor. Même si à court terme ça peut sembler lucratif. Ils le savent parce qu’ils font tous (tout comme vous probablement, sans toujours pouvoir le nommer) l’expérience quotidienne de ce que c’est que de vivre dans une société où la valeur de l’argent est devenue la seule valeur sous-jacente à toutes les autres et qu’ils ressentent tous le vide-malaise, le vide de sens qui s’insinue de plus en plus dans nos existences, privées ou collectives. Prenez un moment pour vous plonger dans vos souvenirs, dans votre passé. Quels sont les souvenirs les plus doux à votre cœur? La bonne affaire dans une quelconque vente à rabais d’un centre commercial ou des moments passés avec ceux que vous aimiez, et qui vous aimaient, dans la maison et le quartier où vous avez grandi?

    Le progrès qui ne s’ancre pas dans le passé collectif, dans notre histoire, et qui constitue la base même de notre identité collective, ce n’est pas le progrès. C’est un arbre sans racines. Ça ne tient pas debout.
    Les racines d’un arbre, plus c’est solide et ça plonge loin dans la terre, plus le tronc s’élève et propulse ses branches profondément dans le ciel. C’est comme deux et deux font quatre.

    Un milieu de vie rempli de sens, voilà ce que nous voulons.

    Mme Roy-Marinelli, nous sommes plusieurs ici à nous poser cette question : comment feront-ils, nos jeunes et les jeunes de l’avenir, pour trouver un sens à leur vie si les adultes de leur communauté ne reconnaissent même pas d’où ils viennent?

    Une citoyenne inquiète
    Christine Belley

  7. Christin Belley dit :

    DÉMOLITIONS! Vieux-Lévis, Côte-du-Passage :
    NE NOUS BRISEZ PAS L’ÉPINE DORSALE!
    (formule inspirée des mots de l’historien Michel Lessard)

    L’administration municipale Roy-Marinelli (nos élus) donne sa bénédiction à un développement immobilier sauvage dans le Vieux-Lévis :
    À bat les vieilleries! Bienvenue aux promoteurs, ces compagnies à numéro qui achètent en lot nos demeures ancestrales dans le but de les démolir et ériger à leur place des complexes de condos monumentaux à étages, avec vue!
    Ici, tout le monde s’indigne et crie : NON, NE FAITES PAS ÇA!

    Ici, la population du Vieux-Lévis est majoritairement contre
    Les organismes du milieu sont majoritairement contre
    Le CQVL (Comité de quartier du Vieux-Lévis), récemment formé dans le but de tenter
    de sauver ce qui reste, est contre
    Le député Gilles Lehouillier, adjoint parlementaire de la ministre de la culture, est contre
    L’historien de réputation internationale Michel Lessard est contre
    Les fonctionnaires de la ville, à l’Urbanisme, qui ont travaillé sur la première demande de statut d’arrondissement historique proposé en 2005 et que l’administration municipale a ignoré, sont contre
    L’historien en titre de la ville de Lévis est contre
    Le conseil des monuments et sites du Québec est contre
    La direction générale du patrimoine au Ministère des Affaires Culturelles est contre
    Plusieurs intervenants et organismes du milieu sont contre.

    Néanmoins, l’administration Roy-Marinelli ignore notre appel et fait la sourde-oreille.
    La prochaine en lice, le 35-37 Côte-du-Passage (construite en 1830 et encore saine de structure), sera broyée sous les bulldozers d’ici quelques jours.

    DE GRÂCE, AIDEZ-NOUS!

    Voici comment nous aider :

    Envoyez un courriel à cette adresse : dmarinelli@ville.levis.qc.ca

    Dans la barre de titre de votre courriel (objet), inscrivez :

    VIEUX-LÉVIS : DEMANDONS ARRONDISSEMENT HISTORIQUE NATIONAL!

    Et dans le courriel, inscrivez la même chose (ou votre opinion)
    C’est tout!

    Enfin : FAITES CIRCULER ET
    ENVOYEZ À TOUS VOS AMIS FACEBOOK!

    MERCI À TOUS!

  8. Dans mon domaine, le Cinéma, théoriquement je devrais vivre à Montréal… par contre je crois foncièrement qu’il est possible de vivre de son art partout de nos jours et ce, grâces aux nouveaux moyens de communications. J’ai décidé de vivre ici car je suis né ici mais également parce que j’aime mon quartier, c’est beau, pittoresque et plein d’histoires. Culturellement, il y a de belles choses en place et encore beaucoup à construire, c’est très stimulant. Je vous appuies totalement et espère sincèrement que l’argent ne dominera pas ce combat honorable que vous faites!

    Fabien Pelletier
    Productions Feber

  9. Pierre Couture dit :

    Il est dommage de penser que la ville est prête à laisser un promoteur défigurer un quartier historique par un complexe de condos…. je vous encourage donc dans votre combat afin de préverver le côté historique et humain du Vieux Lévis, puisque les logements actuellement offerts sont encore (mais pour combien de temps) abordables, et permettent donc à TOUS de profiter du Vieux Lévis et d’y vivre. L’installation de ces complexes déplacerait plusieurs personnes qui n’auraient plus les moyens de VIVRE ici. Félicitations pour votre combat.

  10. par le biais de ces quelques lignes,j’apporte mon soutien au comité de quartier du VIEUX LEVIS,je suis nouvellement arrivé au CANADA donc nouvellement installé à LEVIS,que ferait d’àprés vous quelqu’un comme moi ou aussi quelqu’un d’autre qui vient d’arriver dans une ville qu’il visite pour la première fois?la reponse est simple,biensure visiter la ville tout en se possant la question suivante,qu’y’a-t-il a visiter dans cette ville?l’objet de cette visite est de connaitre l’histoire de cette ville,et c’est cette histoire qui fait la fièrté de cette ville et de ses habitants,reste a savoir maintenant de quelle manière on va raconter l’histoire de cette ville,puisque il s’agit là de LEVIS et plus precisement du VIEUX LEVIS,ce qui a du sens en mon avis,on doit d’abord être conscient que l’histoire du VIEUX LEVIS puise sa force dans certains élément qu’on ne doit en aucun cas dénaturer,modifier ou apporter des ajouts,et il serait un crime de faire disparaitre ces éléments,parceque ces éléments sont des témoins phares de cette histoire,si ces éléments font defaut il n’y’aura pas d’histoire a raconter aux générations futures,le VIEUX LEVIS n’est pas un bidonville ou une favela comme on en trouve dans certaines villes d’amerique latine,si on se mettait a démolire certaines batisses que l’on pretend parcequ’elles vièilles et menacent ruines,c’est comme si l’on dechirait quelques pages d’un vieux livre d’histoire que le lecteur ne pourra pas continuer de lire parceque ces quelques pages sont manquantes,les dcideurs du project de demolition diront que de nouveaux immeubles seront seront batis a la place de ça,sont’ils conscient que cela va défigurer le cachet historique du VIEUX LEVIS,un visiteur comme moi ou un autre n’est pas la pour voir un building moderne,un visiteur est la pour voir et comprendre l’histoire du VIEUX LEVIS a travers ces vieilles batisses mêmes si celles-ci menacent ruine mais resteront toujours un riche patrimoine,y construire de nouveaux batiments serait une atteinte a l’histoire du VIEUX LEVIS,en connaissance de causes,je recommande fortement a tout resident du VIEUX LEVIS en particulier et à tous le levisiens en général de se mobiliser et oeuvrer par tout moyen légal et pacifique afin de stopper le project de demolition et par ce fait préserver et sauvegarder l’aspèct architectural du VIEUX LEVIS et du VIEUX LAUZON.soyez nombreux car l’union fait la force,l’histoire a besoin de vous comme vous avez besoin de raconter cette histoire avec fièrté. Samir Benaissa

  11. S.Isabelle dit :

    D’abord je tiens à souligner que c est une noble initiative de votre part de travailler pour la sauvegarde du Vieux-Lévis. J’ai demeuré plusieurs années dans le Vieux-Québec pour le cachet ils ont su préserver cet arrondissement historique ce que je souhaite pour Lévis. Je vis ici depuis 2 ans et regrette de ne pas être dans le Vieux-Lévis je suis dans un secteur plus pratique peut-être mais je regardais pour m en approcher cependant il est certain que si les condos se dressent celà n a plus aucun intérêt pour moi de m y installer…la Côte du Passage je la connais depuis toute petite je venais visiter mes grand-parents qui y habitaient, ensuite ma soeur ….j espère que les promoteurs de condos se feront montrer clairement une autre direction …puisque la démollition de bâtiments historisques est leur but….j avais lu à quelque part qu il pourrait y avoir des logement sociaux où autres intérêts ….ce qui m apparaît beaucoup plus respectueux et intelligent puisque rappelons-le encore une fois il s agit du  »’VIEUX-Lévis »’ …voilà espérons qu il est encore temps de déclarer cette zone  »arrondissement historique » encore une fois je vous félicite pour votre intérêt à ce lieu ….

  12. Eric Martineau dit :

    Les élus de la ville de Lévis doivent comprendre que la principale valeur du vieux lévis, ce sont les bâtiments anciens qui meublent le quartier. Ce n’est pas avec des immeubles à condos modernes qu’on va attirer les touristes. Encore moins avec les images de monuments historiques en train de se faire jeter à terre au téléjournal…
    Si au moins les promoteurs faisaient un réel effort pour intégrer leurs bâtiments à l’environnement. Ce n’est pas le cas jusqu’ici. Jazz avec ses hideuses fausses mansardes n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il est urgent de mettre le vieux-lévis – et le vieux-Lauzon également – à l’abri de décisions discutables. Avec un arrondissement historique, la ville n’aurait pas à elle seule le pouvoir de décision dans de tels cas; le ministère de la culture pourrait imposer son droit de véto.

  13. Louise Croteau dit :

    Vous avez raison de vous mettre en marche pour sauver le Vieux Lévis et
    aussi le Vieux Lauzon.

    Je suis de Québec et dans les années 80 nous avons eu la chance d’avoir un
    maire visionnaire, monsieur Jean Pelletier. Il a fait faire par ses
    fonctionnaires tout l’inventaire de la vieille ville, a fait rédiger
    plusieurs documents par les architectes, historiens, techniciens et
    secrétaires et les archéologues. De là cette merveilleuse équipe a mis son
    savoir à l’oeuvre pour amorcer la conservation de cette vieille ville et de
    ce travail géant est née l’inscription de la Ville au Patrimoine mondiale à
    l’UNESCO en 1985.

    Quand je regarde Lévis, je sais très bien que votre histoire vaut bien la
    nôtre. Elle est riche mais personne n’ose la mettre en valeur. Il faut en
    parler, la décortiquer, la vanter. Québec et Lévis liées par ce fleuve
    majestueux seront toujours deux soeurs nées de la même histoire et si je
    peux aider ma soeur je n’hésiterai pas.
    Louise Croteau, Québec

  14. Mélanie-A.Roy dit :

    Belle initiative au comité ! Continuez votre beau travail de mise-en-valeur et de sensibilisation. L’environnement bâti ne peut qu’être enrichi par des l’action de gens amoureux de leur ville et soucieux de la qualité de vie et de l’histoire de leur quartier. Je vous supporte dans vos démarches. Mélanie-A. Roy, b.arch

  15. Desveaud M. dit :

    Dommage, nous aurions pu avoir notre rue du petit Champlain à Lévis…. Le Jazz était déjà une monstruosité, on pourrait s’arrêter là. Lévis se construit beaucoup trop vite et il va falloir intégrer les problèmes qui vont inévitablement se produire: délinquance, vol, etc… Quel dommage que l’on ne retienne jamais rien des erreurs passées. Il y a pourtant beaucoup de villes au Canada ou ailleurs qui ont été littéralement défigurées par les promoteurs. 😦

  16. Martine Villeneuve dit :

    J’ajoute que les photos de notre quartier parlent d’elles-même, quel quartier photogénique. Comment penser démolir un tel patrimoine ? C’est impensable de gruger par-ci par-là dans le paysage historique.

  17. Martine Villeneuve dit :

    D’accord avec Mme Poirier, bravo à tous ceux qui ont initié ce comité. Je les appuie fortement puisque j’habite dans un immeuble patrimonial. Je peux témoigner de tous les visiteurs, touristes qui montent et découvrent cette entrée du quartier Vieux-Lévis. Je vois leur curiosité , ils regardent les maisons, les bâtiments avec admiration. Ils regardent partout, demandent la direction. C’est un dépaysement par rapport à d’autres quartiers résidentiels modernes. Je suis fière d’y habiter et souvent je m’arrête à penser aux générations antérieures qui ont vécu dans ces murs. Les visiteurs, familles et amis qui viennent chez moi constatent à quel point mon appartement a du cachet, de la chaleur et du vécu et situé dans un quartier rempli d’histoire avec une belle vue sur Québec. On ne peut oublier avoir habité de telles résidences construites pièces sur pièces. C’est vivre avec le passé dans un monde moderne. Les maisons de la Côte du Passage et du Vieux-Lévis apportent beaucoup de valeur à Lévis. Il ne faut pas faire l’erreur de démolir, on priverait les autres générations de vivre l’expérience d’habiter une maison témoin du passé.
    Martine Villeneuve
    Côte du Passage

  18. Francine Poirier dit :

    Bonjour,

    J’applaudis les initiateurs de ce comité de quartier qui a sa raison d’être dans le « climet » actuel qui privilège l’économique à l’historique. Bravo à cette mobilisation citoyenne. J’espère que plusieurs, et surtout ceux et celles qui sont et seront touchés de près ou de loin par ces projets destructeurs de votre environnement architectural, joindront leur voix à ce comité afin de freiner les élans pécuniers des investisseurs.
    De ce que j’en ai compris, si les démolitions se font pour construire de nouveaux immeubles sur les terrains, le quartier du Vieux-Lévis n’aurait plus de raison d’être appellé ainsi: deviendra-t-il le Lévis-Moderne? Je pose la question.
    Malheureusement, des choses du genre arrive à plusieurs endroits au Québec. Que les citoyens aient une tribune pour s’exprimer est nécessaire dans ces cas. Je souhaite que plusieurs profitent de cette chance et, encore une fois, bravo.

    Francine Poirier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s