Qui sommes-nous ?

Nous sommes un groupe de citoyens qui résidons dans le Vieux Lévis.

Notre regroupement est apolitique et a comme principal objectif la protection du caractère patrimonial de notre quartier et sa reconnaissance officielle comme arrondissement historique.

Dès le printemps 2010, nous apprenions qu’un promoteur avait effectué une demande de démolition d’un bâtiment ancestral de la Côte du Passage avec l’intention de le remplacer par des condominiums de luxe.  Nous étions alors stupéfaits non seulement d’apprendre cette nouvelle mais également de constater que la réglementation du secteur lui permettrait de construire, advenant une autorisation de démolition, un édifice qui occuperait tout le terrain disponible, soit environ 15 fois le volume du bâtiment actuel, et qu’il serait du même coup 15 fois plus imposant que tous ses voisins en plus de modifier à jamais le caractère ancestral de cet axe central du Vieux Lévis.

Nous nous sommes alors mobilisés afin de manifester notre désaccord face à ce projet de démolition.  Nous avons organisé une conférence de presse au printemps 2010 puis nous avons effectué diverses représentations au cours de l’année tant au conseil municipal que par l’intermédiaire des médias d’information (journaux, radio, télévision).

Si nous nous regroupons aujourd’hui en comité de quartier c’est que le projet de démolition ne visait pas un, mais bien plusieurs bâtiments.  De plus, les résultats de ces démarches individuelles se sont avérées désolantes à plusieurs égards particulièrement auprès de nos élus.  En effet, d’une part, nous apprenions qu’un promoteur avait acquis 3 autres propriétés de l’autre côté de la rue et qu’il était en démarche dans le but d’acheter d’autres propriétés avec le dessein de les démolir toutes afin d’y construire un complexe de condos de luxe occupant tous les espaces des terrains.  D’autre part, nous avons également été sidérés par les réponses de nos élus, par leur peu d’empressement à prendre position pour la sauvegarde du caractère patrimonial de ce quartier et par l’absence de réglementation municipale protégeant de façon non équivoque ce lieu historique.  Pis encore, nous apprenions à l’été que nos élus municipaux ne veulent pas de la reconnaissance du Vieux-Lévis comme étant un quartier historique !

Ça ne date pas d’hier, pourtant : un article du quotidien du Soleil en date du 20 juin 2011 relatait : « Le dossier de l’obtention du statut d’arrondissement historique pour le Vieux-Lévis ne date pas d’hier. Il est à l’étude au ministère de la Culture depuis 2006. La demande avait été déposée par le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), avec l’appui du Conseil des monuments et sites du Québec, de l’Association des amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec, de la Société d’histoire régionale de Lévis, de la Corporation de développement du Vieux-Lévis, de SOS Vieux-Lévis, du Regroupement de la rue Saint-Laurent et de la Maison natale de Louis-Fréchette. ».  Cette demande confèrerait au Vieux-Lévis le statut d’arrondissement historique au même titre que les arrondissements historiques de Québec, Sillery, Charlesbourg, Beauport ainsi que 6 autres villes du Québec.

Dans cette même édition, on nous apprenait par l’intermédiaire de notre député M. Gilles Lehouillier que : «Au niveau du Ministère, il y a une bonne partie des études qui sont complétées. Ce qui va rester, c’est d’entreprendre les contacts avec la municipalité pour voir si la volonté politique est là d’en faire un arrondissement historique. Je pense qu’effectivement, ça fait assez longtemps qu’on en parle et que le moment est venu». Le même quotidien nous révélait le lendemain la pensée de l’administration Roy-Marinelli par la voix du représentant du quartier au conseil municipal, M. Simon Théberge :«L’arrondissement historique, c’est le bras dans le tordeur» et : « un plan particulier d’urbanisme (NDR. :PPU) serait plus approprié car il serait plus restreint dans sa portée ».  Bien que ces propos aient été tenus par M. Théberge au début de l’été ce PPU est toujours inexistant à la ville alors que les comités de démolition pour les édifices visés sont imminents.

C’est devant ce triste constat et ce manque de volonté politique que nous avons créé le 26 septembre 2011 le Comité de Quartier du Vieux-Lévis. Celui-ci est devenu nécessaire en raison de l’urgence d’une mobilisation plus structurée car toutes les demandes de démolitions déposées par le promoteur arrivent à terme et les comités de démolitions seront tenus en cascade dans les prochaines semaines. De plus, le discours de nos représentants laisse transparaître une volonté politique de détruire ses bâtiments faisant fi des volontés des citoyens et des groupes précités et qui font des représentations depuis des années afin de protéger ce quartier historique.

Nous sollicitons donc la participation et le soutien de tous les citoyens de la grande ville de Lévis qui ont à coeur le développement harmonieux du Vieux-Lévis, la préservation de son caractère historique et qui sont préoccupés par les nombreuses demandes de démolition dans ce quartier afin de joindre nos forces et ainsi empêcher que ne soient commis des dommages irréparables à ce quartier historique. Il est encore temps d’agir pour sa sauvegarde !

Vous pouvez manifester votre appui de diverses façons :

–       En venant aux rencontres et en participant aux activités proposées ;

–       En visitant régulièrement ce blogue et en le faisant connaître autour de vous ;

–       En partageant vos commentaires et suggestions sous l’onglet Appuyez-nous ! ;

–       En sensibilisant vos proches à cette cause ;

–       En étant présents en grand nombre aux 2 comités de démolition qui auront lieu ;

– le 18 octobre à 19hrs pour les bâtiments du 32-34 et 36-40

– le 25 octobre à 19hrs pour le bâtiment du 35-37

Nous, les membres du Comité de Quartier du Vieux-Lévis, voulons valoriser et protéger le coeur historique et patrimonial de Lévis.

Publicités

13 commentaires pour Qui sommes-nous ?

  1. Ayant déjà moi-même inventorié jadis, avec des collègues, le patrimoine architectural et paysager du vaste et « vieux  » Lévis, je puis témoigner de sa richesse et de son originalité.
    Gardez le cap !
    Michel Dufresne
    auteur-compositeur-interprète et animateur des séries
    « Mémoire en tête », « Un village, une vie » et « Estu’Arts »
    (Télévision d’ici, Côte-de-Beaupré / Île-d’Orléans)…
    et ex-directeur du Patrimoine (MCCQ)

  2. Francine Bourgouin-Begin,architecte dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec les commentaires sur la transparence. Un comité de citoyens, ou de quartier,est normalement ouvert à tous les résidants d’un quartier, tous peuvent y être membres, un président est connu et désigné. Par exemple, le comité des citoyens du Vieux-Québec est ouvert, transparent. Le comité de Quartier du Vieux-Lévis ne peut prétendre être représentatif s’il n’a pas cette transparence. Nous sommes beaucoup de citoyens dans ce quartier et, à voir avec quel soin il est entretenu, nous l’avons certainement tous à cœur et souhaiterions certainement pouvoir nous exprimer à travers un véhicule comme un véritable comité de quartier ouvert, transparent et democratique.

    Francine Bourgouin-Bégin, architecte, ex-directrice de la division architecture design et patrimoine à la ville de Québec et maintenant retraitée. Résidante du V-L depuis 1976.

    • cqvl dit :

      Voici comment fonctionne le CQVL: afin de faciliter l’adhésion des citoyens, à l’ère des médias sociaux, les gens désireux de se joindre à nous le font en consultant d’abord la rubrique Qui sommes-nous? dans le menu d’accueil, où ils découvrent nos objectifs, clairement expliqués. Il peuvent ensuite se manifester en affichant leur appui ici (onglet Appuyez-nous), sur notre blogue, dont l’adresse a été largement diffusée et l’est encore, à toute occasion, incluant les journaux locaux. Ils peuvent aussi laisser un commentaire à tous sujets au fil des articles qu’ils lisent; nous publions tous les commentaires tant qu’ils respectent la netiquette. Il est aussi facile d’entrer en contact avec nous en écrivant à infocqvl@gmail.com. Par ailleurs, les noms que les lecteurs trouvent au bas des articles sur ce blogue sont ceux des membres actifs du CQVL. De plus, les membres qui s’occupent du blogue, dont moi, Éric Fortier, répondons aux courriels en nous identifiant. Nous invitons ensuite les personnes intéressées à se joindre à nous lors des réunions que nous publicisons via la liste de courriels de nos sympathisants. À défaut d’une structure organisationnelle « classique » et formelle avec des titres comme « président » ou « secrétaire », nous avons un outil de partage, de communication, de diffusion et d’information, couplé à une page Facebook au même nom, permettant des échanges dynamiques et facilitant l’entrée en contact avec nous, et réciproquement, avec nos concitoyens. Nous faisons rarement des réunions en assemblées, mais quand nous le faisons, tous ceux et celles qui se sont manifestés sont invités et bienvenus. Il n’y a pas de mystère, nous fonctionnons d’une manière ouverte et moderne.

    • Éric Fortier dit :

      On peut non seulement faire des commentaires sur ce blogue mais en plus on peut proposer un article sur les sujets qui préoccupent le CQVL. Vous pouvez acheminer votre proposition d’article à infocqvl@gmail.com, qu’il s’agisse de partager de l’information, d’exprimer un point de vue plus en détail ou de commenter le développement urbain dans le Vieux-Lévis. Toute proposition d’article sera étudiée. Nous ne garantissons pas leur publication, mais nous communiquerons dans tous les cas avec l’auteur(e) une fois que nous aurons pris connaissance de l’article. Le CQVL et son blogue appartient à ceux et celles qui s’impliquent, tout simplement. Tous ceux et celles qui le souhaitent sont les bienvenus.

  3. D. Cloutier dit :

    Ce que je vois , ce n’ est pas tant la valeur de la maison qui serait sommes toute assez ordinaire dans un autre lieux ou isolé. C’ est la conformité du secteur qui va être entaché d’ un anachronisme architectural nouveau ce qui va détruire la sensation de voyage dans le temps , bref la magie va disparaître, de même que l’ esprit du quartier.

  4. D. Cloutier dit :

    Créez un groupe sur facebook portant le même nom, avec photos des maisons en danger avec les plans cadastraux et histoire, qu’ en dise les voisins immédiat ,

  5. Doré Jean-Marie dit :

    Bonjour M. ou Mme Samson,
    Et bien oui, vous êtes la 2e personne à nous adresser ce commentaire
    tout-à-fait pertinent.
    J’ai répondu sur le blogue à l’onglet « Qui sommes-nous » concernant cette
    question.
    Tous les articles seront bientôt signés mais comme nous venons juste de
    venir au monde et que nous sommes dans le feu de l’action avec ces 2 comités
    et tout ce que ça représente (mobilisation, médias et tout ce dont on ne se
    doute pas), nous devons faire des priorités. En tout cas le mot d’ordre est
    de signer les documents et vous pouvez aussi voir les noms des gens qui
    s’impliquent ponctuellement dans les médias. Merci de votre compréhension.
    Jean-Marie Doré

  6. Doré Jean-Marie dit :

    Bonjour M. Bouchard,
    Vous avez tout à fait raison de soulever cette question. En fait, nos actions ont été informelles et spontanées depuis plus d’un an sans qu’il y ait de structure. Ce n’est que très récemment, en septembre, que nous avons lancé une invitation à la liste de contacts pour une rencontre afin d’établir un consensus et un minimum de structure. Comme nous sommes dans le feu de l’action avec ces 2 comités de démolition qui arrivent et qu’il y a énormément à faire, nous avons choisi pour le moment de ne pas nous donner le statut et la structure d’un OSBL (donc pas de président, secrétaire, trésoriers, membres, administrateurs), juste un groupe mouvant de citoyens qui s’investissent plus, ou moins, selon les capacités et la volonté de chacun. Par conséquent, il n’y a pas de groupe fixe dans lequel on peut inclure et exclure des gens.
    Par contre, ce que nous pouvons faire pour être plus transparents, c’est, bien sûr, de signer les documents qui sont sur le blogue. Certains ne le sont pas et nous verrons à corriger cela rapidement. Des personnes sont aussi nommées dans les médias à l’occasion, selon qui se manifeste.
    Comme je suis administrateur du blogue, j’ai aujourd’hui parlé de votre commentaire avec 3 autres personnes qui étaient disponibles et tous s’entendent pour dire que vous avez bien raison mais qu’il nous est difficile de dresser une liste de gens pour les raisons que je viens de vous expliquer. Si notre comité continue d’avoir sa raison d’être après ces 2 comités de démolition, nous verrons à lui donner une structure plus officielle mais pour l’instant nous devons nous concentrer sur ce qui est urgent.

    Merci de votre commentaire. Si vous voulez me rejoindre par téléphone, envoyez moi un courriel à cette fin (à la même adresse) et il me fera plaisir d’échanger avec vous sur le sujet et sur qui vous êtes.

    Jean-Marie Doré

  7. Serge Bouchard dit :

    En tout respect pour votre mission qui, en soi, est pleinement valable, il serait opportun que vous manifestiez plus de transparence. Vous identifiez clairement les gens impliqués dans des projets qui risquent de perturber le secteur. Vous identifiez clairement les élus responsables du secteur, tant au niveau municipal qu’au niveau provincial et enfin vous demandez à toute personne qui veut laisser un commentaire de s’identifier clairement. Ne serait-il pas aussi transparent d’identifier les membres du Comité de Quartier du Vieux-Lévis. De cette façon, tout les intervenants seraient à visage découvert à l’intérieur de cette action démocratique.

    • S. A. Samson dit :

      Je cherche des noms à mettre en cc à mon courriel adressé à monsieur Simon Théberge, en appui à vos demandes et, surprise, ce site est entièrement ‘anonyme’. Pourquoi ?

      • Résidente du Vieux-Lévie et propriétaire éduquée et au courant dit :

        effectivement, ce site est anonyme. Qui fait partie du CQVL? Quand se réunit ce comité, y a-t-il un président? Les autres résidents de Lévis peuvent-ils y adhérer et avoir droit au chapitre. Cela est bien mystérieux. Ce serait intéressant de savoir qui fait partie de ce comité puisque nous, ceux qui faisons des commentaires, devons nous identifier. Vous n’avez pas vraiment répondu à la question de S.A. Samson

        Une résidente du Vieux-Lévis qui aime son quartier

      • cqvl dit :

        Bonjour! Désolé pour ce délai! Vous trouverez réponse à vos questions dans la réponse fournie ci-haut à Mme. Francine Bourguoin-Bégin, Architecte, puisque vous semblez partager les mêmes préoccupations. Nous espérons que cela vous aidera à comprendre notre fonctionnement.
        Au plaisir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s