Le Vieux-Lévis : Arrondissement historique national

Consulter le document :
Le Vieux-Lévis : Arrondissement historique national
de M. Michel Lessard, Vice président du Giram aux Affaires patrimoniales

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le Vieux-Lévis : Arrondissement historique national

  1. Un vieux lévisien trahi ! dit :

    DANS LE VIEUX-LÉVIS, QUAND L’HARMONISATION SUIT DE PRÈS LE BULLDOZER, ET LE MONDE DE FRANZ KAFKA

    La ville de Lévis a récemment donné la permission de démolir la maison Davies-Ramsay dans la côte du Passage, dont la construction remonte à 1830. Les résidents du Vieux-Lévis ont-ils raison de s’inquiéter des constructions qui viendront remplacer le bâtiment démoli ? Allons y voir.

    Reprenons les lignes du Soleil (17.11.11) : « En ce qui concerne le projet du promoteur Garant, M. Théberge souligne que le Comité consultatif sur le patrimoine l’a étudié et a fait 11 recommandations, entre autres sur la fenestration, la maçonnerie et la brique du futur édifice. « «Le projet n’est pas final, insiste-t-il. Il doit s’harmoniser aux bâtiments environnants » ».

    En 2010, M. Simon Théberge représentait le quartier du Vieux-Lévis. Il siégeait également comme président du comité de démolition de même qu’au comité consultatif sur le patrimoine. Dans ces trois fonctions, il a piloté deux consultations et l’adoption des règlements pour faciliter l’intégration et l’implantation sur la rue Saint-Louis d’un immeuble à condos de 7 étages, style contemporain, dont la volumétrie sera de 4 000 000 de pi.cu.

    La ville encouragea la réalisation du projet suite aux recommandations du comité consultatif sur le patrimoine. On fit valoir qu’il s’agissait d’un « prolongement harmonieux des rues d’ambiance Bégin et du Passage ». Les 54 bâtiments de ces deux rues présentent une moyenne de 2 ½ étages. Avec ses 7 étages, le projet défonce la norme par 2,5 fois. Peut-on se permettre de parler d’harmonie ? À moins de 50 mètres de l’immeuble de condos se trouvent deux bâtiments patrimoniaux prestigieux, les Halles Notre-Dame (CLSC), et le Manège militaire. Les deux présentent des volumétries de 260 000 pi.cu. et 440 000 pi.cu. respectivement. Peut-on parler d’harmonie quand la mesure est défoncée de 15 fois dans un cas, 9 fois dans l’autre. Les Halles et le Manège vont être radicalement écrasés. Seulement les gens naïfs ou insouciants peuvent avaler la « couleuvre » du prolongement harmonieux.

    Les experts ont trouvé la maison Davies-Ramsay, 35/37 du Passage, solide et d’une « viabilité de la structure à long terme ». Elle occupe 1 400 p.c. de la superficie d’un terrain de 10 000 p.c. Le reste de la propriété est occupé par un beau jardin ombragé, des arbustes et quelques espaces de stationnement. Elle aurait pu être rénovée à des coûts raisonnables. Le nouveau bâtiment nécessitera la coupe de tous les arbres. Il occupera toute la superficie, sauf une marge de 5 pieds (1,5 m.) sur les quatre côtés. Adieu les beaux arbres, les fleurs et les arbustes ! Une rupture brutale avec les jardins des voisins. Avec ses trois étages de béton et de briques, l’immeuble nouveau aura 8 fois la dimension du précédent. Fenêtres traditionnelles obligatoires chez les voisins, portes-patio pour les condos. Quelle belle harmonisation !!!

    Le Vieux-Lévis, c’est le monde à l’envers, l’univers réinventé de Franz Kafka. Les bons citoyens sont livrés, pieds et poings liés, impuissants, à des forces inconnues, comme s’ils se trouvaient dans un cauchemar. L’absurde à la belle époque du bulldozer. « On a les moyens de protéger le Vieux-Lévis », disent nos élus. Heureusement! Quelle belle chance ! Dieu merci ! Trois hourras pour le bulldozer au paradis des couleuvres !

    Un vieux Lévisien trahi !

    • Christine Belley dit :

      Un grand arbre, aussi vénérable soit-il avec sa cime qui plonge dans le ciel, coupez ses racines et il s’effondre. C’est ce qui est en train d’arriver à notre Vieux-Lévis! À l’aide!

      Oui c’est de la trahison. Et pas seulement envers les habitants d’ici mais envers notre histoire aussi. J’ai honte de mes élus et je suis profondément en colère.

      Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire, là, tout de suite, maintenant???!!!!
      À l’aide!

      Une citoyenne indignée de la rue St-Laurent

  2. S. A. Samson dit :

    Je respecte baucoup l’opinion de Michel Lessard. Je souhaite que son ‘mémoire’ soit déposé là où des décisions importantes ‘doivent’ être prises en ce sens à la Ville de Lévis.

    Merci de vous impliquer et de baliser ce chemin pas toujours évident avec ‘l’élue principale’ en place. Faudrait peut-être lui donner le goût, la motivation, l’enthousiasme d’aller dans ce sens. À suivre donc et gardons courage !!

    S. A. Samson.
    Lévis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s