Promocratie et l’art d’avoir l’air d’affirmer une chose en produisant son contraire

Extraits du nouveau règlement sur les PIIA de la Ville de Lévis (RV-2011-11-31 – Section VIII – Îlot Saint-Louis), paru par avis public le 2 mai dernier. Les citoyens ont jusqu’au 1 juin 2012 pour présenter une demande de conformité à la CMQ– Commission Municipale du Québec:

« Contribuer à la revitalisation du Vieux-Lévis…tout en considérant la mise en valeur des bâtiments de grande valeur patrimoniale (l’ancienne Halle Notre-Dame et le manège militaire) ».

« Créer un ensemble architectural contemporain de qualité supérieure dont la composition s’intègre à son milieu en s’inspirant de l’histoire du Vieux-Lévis ».

« Le lotissement favorise la mise en valeur de l’ancienne Halle Notre-Dame et le manège militaire ».

« Le lotissement assure une visibilité depuis la rue Saint-Louis vers l’ancienne Halle Notre-Dame et le manège militaire ».

« Il forme, avec les autres bâtiments de l’Îlot Saint-Louis, un ensemble cohérent et respectueux de l’ancienne Halle-Notre-Dame ».

« L’implantation des bâtiments près des rues donnant une apparence de continuité dans l’alignement ».

« Une conception architecturale harmonieuse et respectueuse de l’ancienne Halle-Notre-Dame ».

« Le langage architectural adopte une facture contemporaine s’inspirant des caractéristiques architecturales du cadre bâti du Vieux-Lévis… ».

Quand je lis un texte écrit en français, je comprends ce que je lis. Quand j’observe ce qui se passe dans notre société actuellement, voilà ce que je comprends :

Au cours des dernières décennies, notre société a insidieusement et profondément changé. Ceux qui pensent encore que nous vivons dans un système démocratique se trompent. Dorénavant, nous vivons dans une promocratie.

Christin Belley

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Promocratie et l’art d’avoir l’air d’affirmer une chose en produisant son contraire

  1. Plamondon Yannick dit :

    Un combat légal essentiellement, une question d’éducation et de culture générale des élus aussi… Beaucoup d’ignorance, une soif primaire de pouvoir mélangée au culte des intérêts particuliers et du prestige lié à l’argent, quand on est pas capable de faire la différence entre richesse et prospérité, on érige et subventionne des « boites de béton » comme l’ilot st-louis et on trouve ça propre et on trouve ça beau parce que c’est… neuf.

    C’est pas un immeuble, c’est une « occasion d’affaires », c’est pas pensé pour être habitable, c’est pensé pour être « rentable ».

    La ville de Lévis est 50 ans en retard dans son développement et on y répète et répètera encore des erreurs comme celle de l’édifice Guyart (complexe G), que seule la dynamite et des élus suffisamment instruits permettrons d’effacer. D’ici là bien des choses irremplaçables disparaitront.

    à lire : http://www.mcccf.gouv.qc.ca/index.php?id=2158

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s