Le 7 novembre 1775, les troupes du Congrès de Philadelphie sécurisent la maison Carrier-Couture à Pointe-Lévy

Selon ce que la tradition rapporte, la maison qui se trouve au centre de la rue Valère-Plante serait la plus ancienne du Vieux-Lévis. Des sources officielles indiquent qu’elle a été construite en 1735. Si les vieux murs de pierre pouvaient parler, ils auraient bien des choses à nous raconter. Ils pourraient nous renseigner sur les événements qui se sont déroulés dans cette maison quand les troupes des révolutionnaires américains ont envahi le Canada à l’automne de 1775.

Maison Carrier-Couture

La maison Carrier-Couture, 12, rue Valère-Plante, dans le Vieux-Lévis

En septembre 1775, près de 1 500 habitants des paroisses de la Côte-du-Sud, de Berthier à Saint-Nicolas, s’étaient réunis aux limites de la seigneurie de Lauzon et de la seigneurie de la Martinière. Armés de  fusils, ils avaient malmené et chassé les deux majors de la milice venus de Québec pour procéder à leur enrôlement. L’objectif des majors était de prendre le commandement de leurs censitaires pour aller combattre les « Bostonnais » à Sartigan, en haute Beauce.

À cette époque, Ignace Couture, arrière petit-fils de Guillaume Couture, était propriétaire avec Véronique Carrier de cette maison d’inspiration française. Au début de novembre, comme les « Bostonnais » tardaient à arriver, Couture s’était rendu à cheval jusqu’en Beauce pour presser le commandant des révolutionnaires de voler au secours des habitants de Pointe-Lévy. Dans la nuit du 7 novembre, l’avant-garde des « rebels » atteignit enfin  Pointe-Lévy. Quand les lieux furent sécurisés, le colonel Benedict Arnold suivit avec son contingent. La population de Pointe-Lévy qui approchait déjà mille personnes en ajouta  600 autres à sa charge. Couture courut les campagnes pour procurer des vivres aux  « rebels ». La tradition a transmis qu’Arnold alla séjourner chez Ignace Couture. Un « Bostonnais » a indiqué dans son journal avoir assisté le 11 novembre, jour de la Saint-Martin, à un « fine ball » agrémenté de danses au son du violon. La soirée avait-t-elle eu lieu chez les Couture ?

Ah! Si les vieux murs de pierre pouvaient parler !

Pour en savoir davantage:

http://yvanm.eklablog.com/a-pointe-levy-le-11-septembre-1775-mutinerie-et-sedition-au-debut-de-l-a126523504

Voir également l’exclusion de la maison Carrier-Couture du Vieux-Lévis:

https://cqvl.org/2017/03/26/le-programme-particulier-durbanisme-preserve-t-il-vraiment-lame-du-vieux-levis/

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le 7 novembre 1775, les troupes du Congrès de Philadelphie sécurisent la maison Carrier-Couture à Pointe-Lévy

  1. marlawr dit :

    Merci! Depuis que j’habite dans le coin que cette maison, dressée en plein centre d’une rue qui en fait le tour, m’intrigue au plus haut point! Je me disais que pour en faire le tour elle devait avoir quelque chose de spécial. Je suis ravie d’apprendre que ce fut un lieu rebel.
    Chaque tranche d’histoire supplémentaire qui s’ajoute à ma conaissance fait vibrer et grandir la fierté en moi. J’espère, peut-être naïvement, que nous sommes encore et resteront toujours des irréductibles Québécois, fiers rebels et courageux defenseurs de nos valeurs qui font de nous un peuple unique. Oui…j’ai l’âme poète je sais. Mais rêver porte l’esprit jusqu’au lendemain…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s