Le cœur historique de la Traverse – Première partie

 

Les Lawlor, hôteliers de père en fils

Dès les premières années de son existence, la paroisse Notre-Dame compta plusieurs familles irlandaises catholiques. C’est à leur intention que le curé Déziel garda un vicaire de langue anglaise jusqu’à sa mort…Patrick et John Lawlor, tous deux originaires de Kilkenney, Irlande, arrivèrent à Québec, dès leur plus bas âge…

John Lawlor travailla pendant quelques années dans les chantiers de la rue Saint-Laurent puis commença un petit commerce à son compte. Quand les steamers océaniques commencèrent à débarquer des milliers d’immigrants sur les quais du Grand Tronc, John Lawlor se fit maître de pension, puis hôtelier. Le métier était lucratif car les émigrants étaient nombreux et payaient ce qu’on leur demandait sans trop rechigner.

La Traverse 10

Le cœur et l’âme de la Traverse vers 1905. Premier regard sur Lévis, en fond de scène, la Caisse d’économie de Notre-Dame de Québec, l’hôtel Kennebec et l’hôtel St. Lawrence

M. Lawlor représenta le quartier Saint-Laurent au Conseil de ville de 1874 à 1877. Le français du conseiller Lawlor était plus ou moins académique mais il réussissait toujours à se faire comprendre. D’ailleurs, ses collègues n’étaient pas des piliers de collège ou d’école et leurs discours ne valaient pas mieux que ceux de M. Lawlor.

Traverse Halle-Lauzon

En 1864, la ville de Lévis fit construire le marché  Lauzon, dans lequel une halle commerciale se trouvait au rez-de-chaussée et au premier étage, les bureaux de la ville ainsi que la Salle Lauzon, où le Conseil a siégé jusqu’en 1885

John Lawlor décéda à Lévis, le 11 novembre 1893, à l’âge de 75 ans. De son mariage avec Ann Cooper, il avait eu plusieurs enfants dont trois ont été bien connus dans le commerce lévisien, d’abord au Grand-Tronc, au temps de la prospérité de ce quartier, puis au Passage, près des traversiers entre Lévis et Québec.

L’aîné, James, plutôt connu sous le prénom de Jimmy, fut d’abord hôtelier au Grand-Tronc puis acheta l’hôtel Kennebec au Passage qu’il exploita plusieurs années. Il le revendit en 1899 à Joseph Bernier, hôtelier de Thetford, puis se retira à la haute ville de Lévis, rue Fraser, où il décéda à l’âge de 71 ans.

Vue d’une partie de la fonderie Carrier & Lainé et de la sta

L’hôtel St. Lawrence de William Lawlor, suivi de l’hôtel Kennebec, de son frère James, sur la gauche, le poste de police et d’incendie de la Traverse, et derrière, les usines de métallurgie Carrier & Lainé

William Lawlor, le deuxième fils de John Lawlor, fut d’abord dans le commerce de la chaussure, puis acheta l’hôtel Saint-Lawrence, tout à côté de l’hôtel Kennebec, qu’il exploita jusqu’à sa mort survenue le 20 avril 1928, à l’âge de 79 ans.

TRAVERSE - William Lawlor - Cruche 1

Cruche de vin et liqueurs du marchand-épicier William Lawlor, 1/2 gallon – (Source Marché E-Bay)

Quant à Albin Lawlor, généralement connu sous le prénom de Ben, il fut marchand au Grand-Tronc, puis près de l’avenue Laurier, dans le voisinage des deux hôtels tenus par ses frères.                   Pierre-Georges Roy, Dates Lévisiennes, Lévis 1948,  vol. 2, p. 80

N.B.: Depuis 1991, la ville de Lévis a tenu 5 consultations touchant le secteur historique de la Traverse. Chaque fois, il a été demandé de reconstruire, en totalité ou en partie,  le cœur historique de la Traverse comme il se trouvait à l’époque des Desjardins, Bernier et compagnie.

Peine perdue et sourde oreille. Nostalgie déréglée. Caprice historique. Densification oblige. Rendement fiscal maximal. Placements hypothécaire haut rendement. Déstructuration. Dénaturation. Dictature du contemporain. Perte d’identité.

Y-M. R.

 

 

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le cœur historique de la Traverse – Première partie

  1. Carrier dit :

    Un gros MERCI pour ce partage . On constate malheureusement le peu d’intérêt que les Lévisiens ont eu pour la conservation du patrimoine de ce secteur . Notre passé commercial et industriel nous faisait honte ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s