La ville de Lévis vendra-t-elle finalement à Groupe Dallaire les lots nécessaires pour la construction d’un hôtel de style contemporain dans le Vieux-Lévis, secteur de la Traverse ?

Le 29 août 2017, il y a donc moins d’un an, un article publié sur le site du Comité de quartier du Vieux-Lévis apportait les informations qui suivent :

  • L’hôtel « Phare » de la Traverse, avec ses sept étages de facture contemporaine, sera érigé sur deux propriétés identifiées au Cadastre foncier du Québec par les numéros 2 434 867 et  2 434 868.
  • Le rôle d’évaluation en date de ce 29 août 2017 identifie formellement le Patro de Lévis comme propriétaire du lot  2 434 868.
  • En 2017, le conseil du Patro était composé de 9 membres, tous administrateurs bénévoles. Parmi ceux-ci se trouvent Robert Cooke, vice-président du Patro de Lévis, ancien directeur du Service d’urbanisme de Lévis (1987-2013), et alors vice-président au développement pour le Groupe Dallaire (Cominar).
  • Également parmi les 9 administrateurs du Patro de Lévis se trouvait Benoit Caron, directeur général de Desjardins, Caisse de Lévis.
  • Le Registre foncier du Québec fait autorité en matière foncière au Québec. En date du 19 août 2017, l’index des immeubles du Registre indiquait que le propriétaire du lot 2 434 868 était la ville de Lévis, ce suite à une vente survenue le 22 janvier 2004.
  • L’auteur de l’article demanda alors au  maire de Lévis de clarifier sans délai cette situation ambiguë, inusitée et déroutante, de « remettre les pendules à l’heure », et de « donner l’heure juste », faute de quoi les citoyens et contribuables pourraient commencer à croire qu’il s’y trouvait  « anguille sous roche ».

L’article du Comité de Quartier a produit ses effets. En date du 5 avril 2018, le rôle avait été corrigé. Le nom du Patro de Lévis avait disparu. Le vrai propriétaire était bien inscrit comme étant la ville de Lévis.

Les pendules ont donc bien été remises à l’heure.

Cependant, les faits en cause permettent d’établir la présomption qui suit: les Groupe Dallaire et Desjardins sont entrés dans la partie depuis longtemps et ils bénéficient d’une longueur d’avance sur les autres promoteurs (et leurs institutions financières) dans le cadre de l’appel de propositions du 3 avril dernier pour l’achat des lots 2 434 867 et  2 434 868 afin d’y construire un hôtel de 7 étages de style contemporain  dans le secteur dans le Vieux-Lévis, secteur de la Traverse.

Le délai établi pour la réception des propositions se termine le jeudi 31 mai 2018, soit une période inférieure à 2 mois. Le délai est-il trop court dans la recherche pour obtenir la meilleure proposition ?

https://cqvl.org/2017/08/29/le-coeur-historique-de-la-traverse/

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s